Aller au contenu principal
x

TDRs POUR LE RECRUTEMENT D’UN EXPERT SOCIAL POUR LE PROGEP II

REPUBLIQUE DU SENEGAL

Un Peuple – Un But – Une Foi

________

            MINISTÈRE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES, DU DÉVELOPPEMENT

ET DE L'AMÉNAGEMENT DES TERRITOIRES

DEUXIEME PHASE DU PROJET DE GESTION DES EAUX PLUVIALES ET D’ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUES II (PROGEP II)

Réf :  AMI n°04/21/PROGEP II/ADM pour le recrutement d’un Expert Social pour le PROGEP II

  1. Pour pallier durablement aux phénomènes récurrents des inondations, l’État du Sénégal avec l’appui de la Banque mondiale s’est engagé à poursuivre la mise en œuvre du Programme Décennal de Lutte contre les Inondations (PDLCI), à travers la mise en place de la deuxième phase du Projet de Gestion des Eaux Pluviales et d’adaptation au changement climatique (PROGEP II).

Le PROGEP II s’inscrit dans la continuité des projets déjà réalisés ces dernières années par le Gouvernement du Sénégal, et a pour objectif de réduire les risques d'inondation dans les zones périurbaines de Dakar. Il permet également d’améliorer la capacité de planification et de mise en œuvre de pratiques de gestion de ville durable, notamment la résilience aux changements climatiques, dans les zones urbaines sélectionnées.

Ce projet soutiendra le Gouvernement pour l’atteinte des objectifs visés par le Plan Sénégal Émergent (PSE) qui est l’unique référentiel des politiques de développement socio-économique et de l’Acte 3 de la Décentralisation qui ambitionne d’organiser le Sénégal en territoire viables, compétitifs et porteurs de développement durable”.

 

  1. Compte tenu de ce qui précède, l’Agence de Développement municipal (ADM) en sa qualité d’entité d’exécution du PROGEP II, envisage de recruter un Expert Social pour renforcer la coordination et la Cellule de Gestion Environnementale et Sociale (CGES) lors de la préparation et la mise en œuvre du Projet.

 

  1. L’intervention de l’Expert Social est prévue pour couvrir la période de préparation et de mise en œuvre du PROGEP II estimée pour une durée de 4 ans au minimum.

 

  1. Les missions et responsabilités de l’Expert sont les suivantes :
  • S’assurer de l’intégration des questions sociales dans le tout processus de mise en œuvre du projet et prendre toutes les dispositions pour assurer l’élaboration des documents environnementaux et sociaux y afférents avant la réalisation des investissements ;
  • Veiller à la mise en œuvre des instruments relatifs à la gestion des risques sociaux pour s'assurer de leur conformité aux exigences nationales et au nouveau cadre environnemental et Social de la Banque Mondiale, particulièrement selon les Normes Environnementales et Sociales déclenchées par le projet ;
  • Elaborer les termes de référence des instruments relatifs aux questions sociales (PAR, évaluation sociale, etc.), participer au processus de sélection des Cabinets et/ou Consultants individuels pour la production de ces documents, et à la revue et la validation de ces derniers ;
  • Contribuer à la préparation des Dossiers d’Appel d’Offres (DAO) en veillant à l’insertion aussi bien dans les DAO que dans les contrats des Entreprises et des missions de contrôle des clauses sociales, et contrôler de l’exécution correcte des mesures sociales ;
  • Coordonner la mise en œuvre des PAR et des mesures sociales en collaboration avec l’Expert en Sauvegarde environnementale, le Groupe Opérationnel etc. ;
  • Assurer l’intermédiation et la communication sociale dans la zone d’intervention du projet, en collaboration avec les équipes techniques, les entreprises et les missions de contrôle et aider à identifier et résoudre les conflits potentiels pouvant apparaître dans la zone d’intervention du projet ;
  • Coordonner la mise en oeuvre du Plan de mobilisation des Parties Prenantes (PMPP) et les activités de consultations publiques en matière sociale pour la prise en compte effective des points de vue des parties prenantes, et l'appropriation des activités du projet par les populations ainsi que des autres parties prenantes, intervenant dans le projet ;
  • Assurer, en partenariat avec les autres membres de l'équipe du projet, l'évaluation et la validation des stratégies de facilitation sociale mises en œuvre par différents consultants recrutés ;
  • Appuyer et assurer le suivi de l'accompagnement social de mise en œuvre des actions potentielles de déplacement définitif (ou temporaire) /compensation nécessaires pour la réalisation des travaux ;
  • Veiller à la prise en compte effective des femmes et des populations vulnérables, dans l’ensemble des activités mises en œuvre dans le cadre du projet ;
  • Assurer la diffusion de l’information et la sensibilisation pour le respect des droits et devoirs de chaque catégorie d’acteurs, en particulier les femmes, les jeunes et les personnes vulnérables ;
  • Coordonner la mise en place effective et l’opérationnalisation du Mécanisme de Gestion des Plaintes, intégrant les plaintes VBG/EAS/HS en lien avec les activités du Projet (communautés affectées, travaux) en collaboration l’Expert en Sauvegarde en Environnementale ;
  • S'assurer que toutes sources potentielles de perturbations dans la mise en œuvre du projet ainsi que les conflits avec les populations, ou autres acteurs présents sur le terrain soient identifiées de façon anticipée et une stratégie de résolution définie et mise en œuvre à temps ;
  • Veiller au respect des principes d’équité et d’égalité sociale, prenant en compte l’équité et l’égalité de chance dans l’embauche du personnel, la promotion du développement local, le contrôle de l’exploitation de la main d’œuvre des enfants et des personnes défavorisées dans les chantiers, et l’équité dans l’accès à l’information (sur la sécurité, sur les dangers environnementaux, sur les risques de maladies IST et VIH/SIDA, la maladie à Coronavirus, VBG, etc.) ;
  • Participer à la mise en place d’un mécanisme de prévention et de prise en charge des Violences Basées sur le Genre/l’Exploitation et les Abus Sexuels/Harcèlement Sexuel (VBG/EAS/HS) : examen et résolution des problèmes soulevés par les communautés liées à des abus, l’exploitation de la main d’œuvre des enfants, les abus sur les enfants, les violations et les conflits causés par le comportement des travailleurs et les travaux ;
  • Participer à la conception, l’organisation et l’alimentation de la base de données environnementales et sociales en coordination avec l’Expert en Sauvegarde environnementale et l’Expert en suivi-évaluation et la coordination ;
  • Organiser un dispositif de gestion de l’information afin de produire les rapports de suivi des mesures de sauvegarde dans le domaine social et assurer la documentation et l’archivage de l’ensemble des activités liées aux mesures de sauvegardes sociales, ainsi que le reporting pour la coordination du Projet ;
  • Effectuer des visites régulières sur le terrain dans le cadre de la mise en œuvre des PGES, des plans d'action de réinstallation (PAR), du plan de mobilisation des parties prenantes (PMPP), du plan de gestion de la main d’œuvre (PGMO) et des aspects VBG/EAS/HS ;
  • S’assurer de la mise en œuvre effective par les entreprises du Mécanisme de Gestion des Plaintes, du plan de gestion de la main d’œuvre et produire des rapports réguliers sur la mise en œuvre du PGMO ;
  • Evaluer de façon continue les mesures de gestion des risques sociaux du projet en vue d’en proposer des actions correctives, si nécessaires.
  1. L’Expert doit disposer des qualifications suivantes :
  • Etre titulaire d’un diplôme supérieur (Bac + 5) en sciences sociales (sociologie, socio-économie, géographie, socio-environnementaliste), en sciences humaines, économiques ou tout autre diplôme équivalent ;
  • Avoir une expérience générale de cinq (5) années dans des projets ou programmes de développement, et disposer d’une expérience spécifique d’au moins trois missions en réinstallation involontaire de population ;
  • Avoir participé ou réalisé trois (3) expériences de mise en œuvre de PAR selon la réglementation nationale et les Directives de la Banque mondiale en matière de déplacement involontaire des populations ;
  • Avoir une bonne connaissance des questions de genre, d’assistance des groupes vulnérables, de développement communautaire, en gestion des plaintes et de conflits, et en approche participative ;
  • Justifier une implication dans au moins cinq (5) projets ou programmes de développement en terme en collaboration avec l’administration centrale ou locale ; 
  • Disposer d’au moins de deux expériences en matière d’animation communautaire ou de conception d'outils ou de supports de communication avec des aptitudes en termes de rédaction ;
  • Justifier son implication à la mise en place d’activités de production de base de données, de réalisation d’enquêtes et collecte de données et disposer d’une bonne capacité de prise d’initiatives et de créativité dans la recherche de solutions ;
  • Avoir une bonne maitrise des outils informatiques et des logi­ciels courants (Word, Excel, Power Point, MS-Project, ...) et la connaissance de la langue locale sont des atouts.

 

  1. Les dossiers de candidature à soumettre pour le recrutement comprendront :
  • Une lettre de motivation ;
  • Un Curriculum Vitae ;

Des Copies certifiées des diplômes, certificats, attestations ou tout autre document justifiant la formation et les expériences.

 

Votre dossier doit être déposé ou envoyé par courriel électronique à l’adresse ci-dessous, au plus tard le vendredi 30 avril 2021 à 12 H00 mn Gmt au 5, Avenue Carde Immeuble Carde Rénovation 3ème étage Tél. : (221) 33 849 27 10 Email :  adm.egov@adm.gouv.sn ; /ADM.eGov@adm.gouv.sn

 

 

    Télécharger 

 

 

 

 

Cheikh Issa SALL,

Directeur Général de l’ADM